Accueil > Uncategorized > Voyage Espagne à moto, J5 : de Salamanque à Cordoue (Cordoba)

Voyage Espagne à moto, J5 : de Salamanque à Cordoue (Cordoba)

Rond-point naturel du lac Embalse de la SerenaAprès l’Ouest, direction le Sud, l’objectif est d’arriver vers Séville (Sevilla) ou Cordoue (Cordoba). Avec une nette préférence pour Séville, le nom Cordoba me faisant penser au nom d’un modèle de voiture moche de la marque Seat malgré l’histoire très riche de cette ville.

Après un peu d’autoroute à rythme tranquille pour se réveiller, bordée par des pylônes électriques où les cigognes font leur nid, je sors à Béjar pour prendre les routes de montagne plus intéressantes.

C’est tout de suite beaucoup mieux, à flanc de montagne les virages s’enchaînent à n’en plus finir  (voir la route) !

Mais les paysages les plus beaux sont un peu plus loin, après avoir franchi un col puis traversé une grande et jolie vallée (Castilla-La Mancha) avec quelques sections à virage mémorables.

Col de montagne sur la N-502 Route dans la vallée espagnole

J’arrive en effet dans la région des lacs d’Estrémadure (Extremadura). Là encore les routes tournicotent pour le plus grand bonheur du pilote 🙂 Les pourtours de certains lacs sont uniquement composés de petites collines herbeuses vertes claires parsemée de tiges fines vertes sombres. L’uniformité de cette composition et l’absence de traces humaine -à part la route- fait penser à un décors de jeu vidéo 3D style MMORPG (je me comprends !).

Je roule toute la journée mais la distance à parcourir pour arriver à Séville est encore grande, et en me perdant je me suis malencontreusement rapproché de Cordoue. C’est donc là que je décide de poser mes valises, ce sera l’occasion d’en découvrir un peu plus sur la ville.

Perdu dans Cordoue, je cherche le MacDo (où j’espère trouver du Wifi pour trouver un hôtel) dont j’ai vu quelques panneaux, je roule a allure d’escargot pour repérer les directions. Un feu orange je m’arrête, puis un choc par derrière me fait perdre l’équilibre et fait tomber la moto. Surprise, c’est une voiture qui n’avait pas vu que j’étais arrêté.

Heureusement pas de bobo pour moi, la voiture a le pare-choc complètement défoncé en ayant grimpé sur la roue arrière qui l’a arrêté net. La moto n’a que quelques éraflures suite à sa chute, je propose au type une petite compensation pour remplacer le rétro cassé et chacun rentre chez soi, mais on ne se comprend absolument pas (je ne parle pas espagnol et lui ne parle que cette langue), on finit par appeler les flics et faire les papiers de déclaration d’accident.

Suite à cela il se fait tard et je n’ai toujours pas d’hébergement pour la nuit, mais je finis par trouver une pension pas chère dans le centre. Cool 🙂 !

Cordoue, ma pension

S’ensuit la traditionnelle marche pendant des heures pour visiter la ville by night, tellement by night qu’à la fin il n’y a plus rien d’ouvert pour manger et je crève de faim en plus d’avoir mal aux jambes, je me reporte sur les 2 bananes et le morceau de pain dans mon sac qui feront office de repas.

Cordoue, la Mosquée en plein coeur du vieux centre

Excepté l’accrochage c’était une journée moto complètement dingue du début à la fin !

Publicités
Étiquettes : , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :