Accueil > Uncategorized > Voyage Espagne à moto, J9 : de Albacete à Alcaniz

Voyage Espagne à moto, J9 : de Albacete à Alcaniz

Albacete près du garage motoA 9 heures j’amène la moto au garage, le mécanicien vérifie l’état de la batterie qui est morte de chez morte et que tous les problèmes viennent de là ! Il vérifie aussi le régulateur de tension qui est semble fonctionner mais présentait un mauvais contact. Me voilà soulagé, je vais pouvoir repartir !

Je récupère donc la moto un peu plus tard avec sa nouvelle batterie, elle démarre du premier coup, nickel la journée commence sous les meilleurs auspices.

Etant à Albacete je décide d’aller voir d’un peu plus prêt le circuit de vitesse (voir sur la carte). Mes fringues ne sont toujours pas secs de la lessive de la veille et j’en profite pour les faire sécher sur le toit des stands où j’ai une bonne vue sur la ligne droite du circuit.

Les fringues sèchent sur le circuit

Apparemment c’est journée entrainement libre, il y a peut-être moyen de poser mes roues sur le circuit mais avec le bordel que je trimballe ça m’embête un peu.

Je poursuis mon trip vers les virages de la N330 entre Ayora et Requena. Manque de bol la moto retombe en panne quelques minutes plus tard. Je commence sincèrement a en avoir marre de ce p*tain de court-circuit qui flingue ma batterie !

La route passe juste à côté

Le reste de la journée se passe bien avec encore une fois de beaux paysages et des parties viroleuses de fou. C’est d’ailleurs dans l’une d’entre elles que la catastrophe a failli arriver. En pleine courbe dans un enchainement de virages pris à haute vitesse j’entends un gros bruit comme si j’avais roulé sur  un objet en métal.

Je ralentis, regarde derrière, rien, je fais demi-tour, il n’y a rien sur la route.  Je me mets sur le bas-côté, inspecte la moto et là horreur, la chaine antivol a traversé le passage de roue ! Saloperie de plastique de meeerde !

L'antivol se fait la malle !

Si le virage avait été dans l’autre sens, la chaine se serait prise dans les bâtons de la roue et j’aurai fait le plus beau vol plané de ma vie… C’est pas passé loin !

L’arrivée sur Alcaniz se fait sous la pluie et la météo n’annonce rien de bon pour demain non plus, je me demande si la moto va tenir jusqu’au bout…

Je trouve un hôtel dans le cente, un peu cher mais tant pis, me pose, me promène un peu puis mange au restau de l’hôtel. Il passent une émission sur la corrida, je déteste ça je croise les doigts pour que le torero se prenne les cornes du taureau et se fasse pietiner :p

Publicités
Étiquettes : , , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :